Utilisation d’un format « fantôme » dans un programme batch sous Adélia.

Pour pouvoir utiliser les ordres de cinématique d’Adédia (PRESENTER, PLACER…) il faut pouvoir la définir (la = la cinématique pour ceux qui ne suivent déjà  plus). Et pour la définir, il vous faut des zones sur un format. (vous voyez qu’on va en parler, des formats)

Fragment de source ‘pas beau’


Z_NOM = fic_nom
Z_TEL = fic_tel
Z_ADR1 = fic_adr1

Sur des dizaines de lignes

Ces infos sont utilisées en interne pas le programme à  titre de sauvegarde, de passage de paramètres, de traitement, peu importe, mais elles ne sont pas imprimées. Elles n’apparaissent donc sur aucun format de la maquette.

Vous pouvez néanmoins utiliser la cinématique et l’instruction Adélia PRESENTER à  condition de créer un format dit « fantôme » sur lequel vous placerez toutes les variables à  lier.

Vous allez me dire : ‘Un format non imprimé, Adélia ne le génère même pas ! Alors cette bidouille ne fonctionne pas. Les variables vont toutes planter car elles ne sont pas déclarées !’

Je dis  » stop ! « , laissez-moi finir.

Il vous suffit d’écrire une petite procédure BIDON, qui n’a pas besoin d’être appelée, il faut juste qu’elle existe.

DEBUT_PROCEDURE BIDON (ou JERRICANNE, c’est vous qui voyez)
EDITER Format_Bidon
Ou

Imprimer Format_Bidon
FIN_PROCEDURE

A quoi cela sert-il ?

Si vous vous posez encore la question, je jette l’éponge.

Lisibilité

Vous avez remplacé des affectations de variables qui polluaient votre code, par des ordres de cinématique beaucoup plus propres et concis, un format fantôme et une procédure BIDON

Print Friendly, PDF & Email